· 

Écouter la terre pleurer en nous…

La chose la plus urgente aujourd’hui, c’est d’écouter la terre pleurer en nous…

Tu n’as qu’à respirer doucement pour que les miracles apparaissent.

Alors, tu entends l’oiseau chanter, les pins murmurer, et soudain, tu vois la fleur s’épanouir, les nuages blancs dans le ciel bleu…

J’aime marcher le long de chemins de campagne bordés par les herbes qui peuplent les sentiers.

Je pose chaque pied sur le sol en toute attention, conscient que je marche sur l’étonnante planète Terre.

Dans ces moments, la vie devient quelque chose de miraculeux et de mystérieux.

Les gens pensent généralement que marcher sur l’eau ou dans les airs est un miracle.

Pour moi, le vrai miracle n’est pas de marcher sur l’eau ou dans les airs, mais de marcher sur la Terre.

Chaque jour, nous rencontrons des miracles que nous reconnaissons rarement : le ciel bleu, les nuages blancs, les feuilles vertes et les yeux curieux d’un enfant.

Tout ceci est un miracle, car le véritable bonheur vient de notre capacité à être pleinement attentif au moment présent, conscient de notre connexion avec tout ce qui s’élève dans l’univers tout entier.

Notre vraie demeure est le maintenant.

Vivre dans l’instant présent est un miracle : marcher sur la terre verte, en ce moment, apprécier la paix et la beauté qui nous entourent, cette paix qui est autour de nous, dans le monde, dans la nature et en nous, dans nos corps et nos esprits.

Le simple fait d’apprendre à toucher cette paix nous guérit et nous transforme.

Ce n’est pas une question de foi, mais de pratique. Il nous faut simplement découvrir comment ramener notre corps et notre esprit dans l’instant présent.

Ainsi, nous pouvons toucher ce qui nous apporte la paix, la guérison et la transformation.

Lorsque nous marchons, nous ne le faisons pas seuls.

Nos parents et nos ancêtres marchent avec nous. Ils sont présents dans toutes les cellules de notre corps.

Ainsi, chaque pas qui nous restaure et transmet le bonheur le fait aussi pour nos parents et nos ancêtres.

Chaque pas effectué en pleine attention a un pouvoir de transformation sur chacun de nous, et sur tous ceux qui vivent en nous, y compris nos prédécesseurs animaux, végétaux et minéraux.

Nous ne marchons pas seuls. Lorsque nous marchons, nous le faisons pour notre famille et pour le monde entier.

 

Auteur : Thich Nhat Hanh

Illustration : Letícia Abelha

Merci à Yael Catherinet pour cette jolie découverte.

Écrire commentaire

Commentaires: 0