Ho’oponopono, le secret des guérisseurs hawaïens

Ho’oponopono est avant tout rituel de pardon et de réconciliation ancestral qui se pratique toujours à Hawaii.

 

Ho’oponopono est une formule que l’on dit à l’intérieur de soi dès qu’un conflit, une émotion forte et négative surgit devant vous « Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime».
Les bases Ho'oponopono
. Désolé, signifie que l’on reconnaît le conflit.
. Pardon, donne la possibilité de se pardonner à soi même et à l’univers d’avoir créé cette situation.
. Merci, à votre âme, à Dieu, à l’Univers d’avoir réveillé cette mémoire qui était en vous afin de la nettoyer.
. Je t’aime, c’est le nettoyage de la mémoire limitante en envoyant une énergie d’Amour à vous et à l’univers. On pourrait dire aussi « je m’aime ».
 
Et puis… être sans attente, lâcher prise, souffler et prendre de la distance sur ce qui vient d’arriver afin de laisser les meilleures solutions vous apparaître.
Sans attente ne veut pas dire inaction, il s’agit au contraire d’être à l’écoute de ce que votre Moi profond va vous proposer. Cela prend toujours une forme inattendue et c’est ce que je préfère dans cette pratique.
Ho’oponopono est issu d’un processus ancestral de réconciliation qui était utilisé au sein des populations hawaïennes. Il fut repris par la chamane Morrnah Nalamaku Simeona qui en fit un outil de réconciliation avec soi-même. Il permet d’effacer les processus psychologiques inconscients et perturbateurs, qui sont responsables de la survenue de situations difficiles dans notre vie. Par là, Ho’oponopono peut transformer notre quotidien, voire notre destinée, de manière simple et immédiate.
 
Ho’oponopono est une technique de guérison et de réconciliation hawaïenne qui signifie « rectifier l’erreur » « rendre droit » ou encore « bonifier ». Ce mot aux consonances étranges vient de « Ho’o » qui veut dire « occasionner » en hawaïen et « ponopono » qui signifie « perfection ». Ho’oponopono est ainsi une technique qui va rectifier l’erreur et remettre sur la bonne route. L’erreur quant à elle, provient pour les chamanes hawaïens, de pensées polluées par des mémoires douloureuses du passé. Le processus de Ho’oponopono va libérer l’énergie de ces pensées douloureuses qui sont source de souffrances et de maladies.
 
Il y a bien longtemps, Ho’oponopono était un rituel utilisé au sein des villages des îles Hawaï pour résoudre les problèmes communautaires. Il fallut attendre le XXe siècle pour que Ho’oponopono fut remis au goût du jour par une chamane hawaïenne, Morrnah Nalamaku Simeona. Elle était Kahuna Lapa’au ce qui signifie « gardienne du secret » et « guérisseuse ». Pour elle, « nous sommes l’accumulation de toutes nos expériences, ce qui revient à dire que nous sommes chargés de nos passés. Lorsque nous expérimentons du stress ou de la peur dans nos vies, si nous observions attentivement, nous pourrions nous rendre compte que la cause est en une mémoire ».
 
Le procédé que Morrnah mit au point, s’est révélé si efficace, qu’elle fut même invitée aux Nations Unies et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le présenter. Ce fut cependant un de ses élèves, le Dr Ihaleakala Hew Len qui permit sa diffusion. L’expérience qu’il vécut alors qu’il travaillait à l’Hôpital d’état d’Hawaï fit rapidement le tour du monde… Dans cet hôpital se trouvaient de nombreux malades très dangereux. Ils étaient enfermés dans une salle où le personnel soignant ne se rendait jamais. Le Dr Len se contenta donc de s’enfermer dans son bureau et d’étudier les dossiers de ses patients. A la surprise de tous, peu à peu ses malades commencèrent à aller mieux. Leur état mental s’améliorait. Ils devenaient moins agressifs et leurs traitements pouvaient être allégés. Certains guérissaient et d’autres étaient même relâchés… Devant ces résultats, ses collèges demandèrent au Dr Len ce qu’il faisait. Il répondit : « Tout simplement, je guéris la partie en moi qui les a créés ».
 
Il est souvent impressionnant de constater la rapidité des changements obtenus dans notre vie quotidienne grâce à Ho’oponopono. Constatant cela, nombre de personnes en ont déjà fait leur mode de vie…
Il est aussi remarquable de constater que les derniers travaux de la physique quantique rejoignent parfaitement les conclusions de Ho’oponopono. Car les expériences réalisées ont démontré que la pensée agissait sur la matière et par là sur notre environnement et notre vie. Ainsi en changeant nos pensées, nous pouvons changer le monde, du moins « notre » monde.
 
Comprendre Ho’oponopono
Ho’oponopono signifie « rendre droit », mais aussi « rectifier « » et corriger ». Son nom prête à sourire. Mais pourtant, il s’agit sans aucun doute de la plus étonnante découverte que la médecine ait réalisée ces dernières décennies. Il présente des effets aussi considérables qu’incontestables pour l’ensemble de l’humanité.
Nous avons la responsabilité totale de notre vie, cela signifie que TOUT dans notre vie – simplement parce que c’est dans notre vie – est de notre responsabilité. C’est ainsi qu’au sens littéral, le monde entier est notre création… Cela nous ouvre de magnifiques perceptives.
 
Aussi si nous voulons changer, modifier ou améliorer des éléments que nous n’aimons pas dans notre vie, il faut d’abord comprendre et accepter que c’est nous qui avons créé cette situation. Il ne faut pas pour autant s’en sentir coupable, mais seulement responsable. Cependant, si nous avons créé cette situation, nous pouvons tout aussi bien créer les conditions nécessaires pour qu’elle change… Il suffit pour cela de travailler sur la partie de nous-mêmes qui a créé cette situation… il faut alors s’excuser et demander pardon: « je m’excuse », puis envoyer plein d’amour « je vous aime » et enfin répéter souvent ces phrases pour qu’elles s’inscrivent bien profondément en nous et guérissent notre partie malade… et les éléments en rapport avec elle disparaîtront inéluctablement.
Selon Ho’oponopono, notre conscience profonde, notre « identité de soi » est composée de 4 éléments :
 
Unihipili ou Subconscient, qui stocke les mémoires des expériences passées et les émotions.
Uhane ou conscient qui correspond à notre raison et à notre intelligence.
Aumakua ou Moi supérieur (âme) qui se situe dans une autre dimension.
Etincelle ou intelligence Divine où se crée l’identité de soi et les inspirations.
 
L’idéal est que ses quatre parties demeurent en équilibre. Le but de Ho’ponopono est de redonner cet équilibre, afin de se reconnecter avec notre étincelle Divine (ou Divinité intérieure) et de retrouver notre paix intérieure.
Car Ho’ponopono enseigne que nous sommes créateurs à 100% de notre vie. Il n’y a aucun élément de notre existence qui échappe à cette règle. Ainsi tout – simplement parce que c’est dans notre vie – est le fruit de notre création… ou plus exactement, est le résultat de nos pensées. Nos pensées erronées sont source d’ennuis et de désagréments, alors que nos pensées parfaites apportent amour et équilibre.
 
La pratique de Ho’oponopono est simple. Elle se déroule en plusieurs étapes.
 
Tout d’abord face à une situation désagréable, je commence par me rappeler que j’en suis le créateur à 100% et que les autres n’y sont pour rien. Je n’en suis pas la victime, mais l’instigateur, la cause en revenant à une de mes pensées erronées qu’il me faut – que je demande à – effacer.
 
Ensuite, je dis : « Désolé, pardon, merci, je t’aime » :
 
« Désolé » d’être le créateur de cet événement.
J’en demande « pardon ».
« Merci » à la vie de m’avoir montré cette mémoire erronée que j’avais en moi et dont je n’avais pas conscience.
« Je t’aime ». J’aime la vie, mais surtout j’envoie de l’amour à cette mémoire erronée et je demande qu’elle soit effacée. On pourrait tout aussi bien dire : « je m’aime». Car Ho’oponopono utilise l’énergie de l’amour pour obtenir la guérison.
 
Ce qui est impressionnant lorsque l’on commence à utiliser Ho’ponopono dans sa vie courante, est que les résultats sont quasi-immédiats ou du moins très rapides à survenir.
 
En supprimant peu à peu nos mémoires erronées, Ho’oponopono constitue un excellent outil d’évolution personnelle que chacun peut réaliser seul sans l’aide d’un thérapeute ou d’un médecin.
 
Cette technique de réconciliation ancestrale rejoint sous nombre d’aspects les découvertes de la physique quantique moderne qui démontrent combien notre pensée peut agir sur la matière et par là sur notre environnement et sur notre vie. Mais aussi certains physiciens vont même jusqu’à affirmer que l’univers ne se créerait que sous notre regard. Ce serait donc notre regard, c’est-à-dire notre pensée qui engendrerait à chaque instant l’univers dans lequel nous vivons. Or, c’est précisément ce que nous enseigne Ho’oponopono.
Source et complément d'infos à ce sujet : www.luc-bodin.com/hooponopono
 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Siret 452 739 055 00047


La Lune aujourd'hui :