Comment faire face aux critiques

Tout le monde subit des critiques de temps à autre, et il serait peu réaliste de croire que les gens les accepteront sans réagir. Toutefois, vous ne devez pas vous énerver, rejeter le blâme ou la négativité sur les autres, ou réagir violemment face à la critique. Avec quelques astuces, faire face à des critiques sévères d’une manière appropriée peut aider sur le plan psychologique, et éventuellement éviter tout risque qu’il y ait des conséquences fâcheuses.

 

Méthode 1 : Rejeter la critique

Éloignez-vous de la critique.

Prenez du temps pour réfléchir et accepter la critique, puis éloignez-vous de cette situation tendue. Il importe de noter que les critiques concernent souvent plus vos actions que votre propre personne.

  • Quittez la pièce. Éloignez-vous de celui qui vous critique et fermez la porte en sortant.
  • Faites une petite marche. Donnez-vous un peu de temps pour vraiment réfléchir à ce qui vous a été dit.
  • Dégagez-vous de la critique en évitant ceux qui le font. Évitez d’attirer leur attention, et peut-être que les critiques cesseront.

 

Riez-en.
Le rire est presque un effort totalement positif qui empêche votre cerveau d’avoir des pensées négatives. Le fait de prendre très au sérieux les critiques pourrait être dû à une mauvaise compréhension de l’intention ou du degré, et cela peut vous affecter psychologiquement. Trouvez l’humour dans l’attitude du critique ou dans le fait que la critique soit injustifiée, et vous vous sentirez mieux par rapport à la situation.
  • Faites en sorte de rire en pensant à la façon dont la critique est liée à un moment difficile ou embarrassant que vous avez connu.
  • Imaginez celui qui vous critique porter d’autres vêtements, avoir une chevelure différente, ou d’autres modifications qui le rendraient loufoque.
  • Faites une introspection et prenez conscience du fait que vous avez peut-être été juste malavisé, et que la critique peut être justifiée par une erreur réelle de votre part.
  • Réinventez la scène, avec cette fois-ci vous qui critiquez et l’autre qui reçoit les remontrances.

 

Ignorez la critique.
Certaines critiques sont mal placées, fausses ou tout simplement ridicules. Oubliez tout simplement ce qui est dit si la critique est injustifiée. Il y a des critiques qui sont plus faciles à rejeter que d’autres.
  • Si la critique provient de quelqu’un que vous ne respectez pas, il vous sera plus facile de ne pas y faire attention.
  • Les critiques irrationnelles font partie de nos vies quotidiennes. Nous ne pouvons pas vivre comme des humains normaux sans critiquer ou être critiqués. Lorsque trop d’émotions sont impliquées, nous allons souvent au-delà de ce qui pourrait être une façon civilisée de critiquer.
  • Les critiques contenant des mensonges ou des blâmes injustifiés sont destructrices et ne valent pas la peine d’être acceptées. Ignorez ce type de critique et informez celui qui la fait de son erreur.

 

Méthode 2 : Accepter la critique

Écoutez la critique.
La plupart du temps, les gens perdent du temps à argumenter au lieu d’écouter réellement l’autre parler. Utilisez doublement votre aptitude à écouter tout autant que votre envie de parler, et cherchez honnêtement à comprendre l’intention de l’autre.
Répétez la critique.
En répétant la critique, vous apaisez celui qui l’a faite en lui montrant que vous avez entendu ce qu’il a dit, que vous respectez son opinion et que vous êtes prêt à travailler sur ce qui a occasionné la critique. Essayez les stratégies suivantes pour attirer son attention et obtenir son approbation.
  • Remplacez les pronoms, répétez les mots et sortez une affirmation. Si l’autre vous dit Vous êtes trop lent !, répondez Je suis trop lent. J’ai compris.
  • Écrivez les critiques pendant qu’elles vous sont faites. Vous les aurez textuellement et il n’y aura pas de confusion à propos de la compréhension.

 

Reformulez la critique.
Si cette dernière est faite par rapport à vos actes, mais qu’elle est dite de façon sévère, essayez de ne pas intérioriser son côté négatif. Essayez de reformuler ce qui vous a été dit pour en saisir la signification réelle. Quelques exemples incluent les suivantes.
  • Votre paresse ruine le bon déroulement de ce projet !Prenez quelques heures supplémentaires.
  • Vous n’avez pas la moindre idée, n’est-ce pas ?Votre formation est inadaptée.
  • Faites-le à ma façon, parce que là, vous gâchez tout !Je suis plus en phase avec la vision de la société – suivez mes directives.

 

Reconnaissez vos fautes ou vos erreurs.

Nul n’est parfait. Le fait d’admettre les raisons de la critique, surtout si elle est fondée, pourrait désamorcer la situation et apaiser la critique.

 

Considérez les critiques comme une opportunité d’apprentissage.
Il y a une vraie possibilité que la critique soit utile, malgré son caractère acerbe ou votre antipathie pour cela. Prenez tout cela en compte, et voyez si vous pouvez utiliser les critiques à votre avantage.
  • Il y a une réelle possibilité que la critique vous donne une nouvelle perspective que vous n’eussiez pas envisagée. Essayez de vous imprégner des critiques et mettez en place la nouvelle approche.
  • Imaginez que la critique vient de quelqu’un que vous respectez ou que vous aimez, comme un parent ou le pasteur de votre église. Si les critiques viennent d’eux, vous pourriez les recevoir différemment.
  • Imaginez que les critiques viennent de quelqu’un ayant des compétences et une connaissance largement supérieures aux vôtres.

 

Demandez des conseils en lieu et place des critiques.
Il existe une manière de faire des éloges au lieu des critiques, et beaucoup n’ont pas cette subtilité. Apaisez la source de la critique en demandant à l’autre son opinion sur ce que vous devriez faire, sur la façon dont vous devriez vous améliorer ou n’importe quelles autres recommandations sur vos actions qu’il pourrait avoir.
  • Pourriez-vous me montrer comment régler le problème ?
  • J’ai besoin de votre expertise afin de gérer ceci pour la première fois.
  • J’apprécierai vos conseils et votre contribution pour m’aider à relever ce défi difficile.

 

Méthode 3 : Contester la critique

Matez le critique.
Demander à ce dernier de clarifier son point de vue. Une fois qu’il l’a fait, continuez à chercher à connaitre sa position. Le fait de communiquer de cette manière montrera votre curiosité, votre désir de comprendre, et cela pourrait aider le critique à recentrer ses intentions. Essayez l’une des approches suivantes pour un bon départ.
  • Je ne comprends pas tout à fait votre point de vue. Pourriez-vous me montrer exactement ce que vous voulez dire ?
  • Cela n’a pas vraiment de sens pour moi. Pourriez-vous le répéter d’une autre manière ?
  • Je vous prie de me donner quelques exemples pour clarifier votre point de vue.

 

Clarifiez votre position.
Ne jetez pas la faute sur la personne qui fait la critique. Tentez d’expliquer les facteurs qui ont conduit à la critique reçue, et trouvez la façon dont la personne qui la livre peut vous aider à rectifier ou à corriger les choses.
  • Peut-être que je n’ai pas été clair. Permettez-moi d’expliquer mon point de vue d’une manière différente.
  • Ne soyez pas offensé, mais je crois que vous n’avez pas compris mon point de vue. Permettez-moi de vous expliquer davantage.
  • J’ai mal choisi mes mots. Donnez-moi une autre chance de démontrer la raison pour laquelle je ne mérite pas ces critiques.

 

Engagez un dialogue constructif.
Ce qui est le plus utile dans la pratique du dialogue constructif est d’écouter le point de vue complet du critique, d’être certain qu’il comprend votre vision des choses, d’être patient, de mettre de côté votre égo, et d’avoir suffisamment de contrôle émotionnel pour ne rien prendre personnellement.
  • Posez des questions ouvertes. Au lieu de permettre au critique d’être sévère et abrupt, ayez une meilleure compréhension de son point de vue en ne lui permettant pas de donner simplement des réponses en oui ou en non.
  • Critiquez vos points faibles et demandez à celui qui vous critique de vous dire la façon dont vous pouvez vous améliorer.
  • Si à un moment donné le dialogue devient agressif ou improductif, il n’est probablement pas constructif.

 

Évitez les réactions excessives.

Les critiques et les commentaires sont souvent confus pour celui qui les reçoit. Il peut s’agir d’une rétroaction. Si quelqu’un d’autre vous dit quelque chose qui se concentre sur l’amélioration, qui a rapport à votre comportement plutôt qu’à votre personnalité, qui est encourageant et non contraignant, il s’agit probablement donc d’un retour d’expérience.

 

Suggérez des méthodes alternatives aux critiques.
Informez l’autre que vous n’appréciez pas le ton qu’il utilise. Suggérez-lui d’adopter une approche plus posée et utile la prochaine fois qu’il essaiera de vous faire des critiques.
Source : fr.wikihow.com

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Siret 452 739 055 00047


La Lune aujourd'hui :