La colère et le Foie



 

Le méridien du Foie (voir image ci-dessus) maintient l’ordre à l’intérieur du corps et de l’âme d’un regard clair et nous permet de faire des projets et de voir nettement où nous voulons aller.

 

Il est associé aux yeux, aux muscles, aux tendons, aux ligaments et aux organes génitaux. Pouvant se traduire par des problèmes de vue, la jaunisse, de tendinites, des crampes musculaires.

 

Associé à la Colère. Peut apparaître un tempérament impatient, prompt à la colère, à la rigidité mentale et physique. En raison de ses caractéristiques, on dit aussi que le Foie exerce une influence sur la capacité que nous avons à organiser notre vie.

 

La colère englobe également l'irritation, la frustration, l'insatisfaction, le ressentiment, le refoulement émotionnel, la fureur, la rage, l'agressivité, l'emportement, l'impatience, l'exaspération, l'animosité, l'amertume, la rancune, l'humiliation, l'indignation, etc.

Qu'elle soit exprimée exagérément, ou au contraire refoulée, la colère affecte le Foie.

Exprimée violemment, elle cause une ascension anormale du Qi, provoquant des syndromes appelés Montée du Yang du Foie ou Feu du Foie. Ceux-ci occasionnent souvent des symptômes à la tête : céphalées et migraines, rougeurs dans le cou, visage rouge, yeux rouges, sensation de chaleur dans la tête, goût amer dans la bouche, vertiges et acouphènes.

Par contre, de la colère refoulée provoque une Stagnation du Qi du Foie pouvant s'accompagner des symptômes suivants : ballonnements abdominaux, alternance de constipation et de diarrhée, règles irrégulières, syndrome prémenstruel, état cyclothymique, soupirs fréquents, besoin de bailler ou de s'étirer, oppression de la poitrine, boule à l'estomac ou dans la gorge et même certains états dépressifs. En effet, en cas de colère refoulée ou de ressentiment, il arrive souvent que la personne ne ressente pas sa colère comme telle, mais qu'elle se dise plutôt déprimée ou fatiguée. Elle aura de la difficulté à s'organiser et à planifier, manquera de régularité, sera facilement irritable, pourra tenir des propos blessants envers ses proches, et enfin avoir des réponses émotionnelles disproportionnées par rapport aux situations qu'elle vit.

À la longue, la Stagnation du Qi du Foie peut mener à une Stagnation du Sang du Foie puisque le Qi aide le Sang à circuler. Cela est plus particulièrement remarquable chez les femmes, car leur métabolisme est très lié au Sang; on pourra entre autres voir survenir divers problèmes menstruels.

Le confort ou l'inconfort de ce méridien, dans notre corps, a un impact sur notre bonheur, la créativité, inconscient, et la mobilité. Il en va de l'énergie responsable de la santé de nos articulations et les ligaments.

Il est également le site qui héberge (à développer ou libre) énergétique responsable pour la colère, la colère et le stress. Par conséquent, le travail de méridien du foie est essentiel en ces temps pour un plus grand bien-être physique et mental.

 

 

Comment il affecte la santé de méridien du foie

 

Le foie de travaux méridiens en conjonction avec la vésicule biliaire, et associée aux processus de prise de décision. Sur le plan physique, la vésicule biliaire libère la bile pour les processus digestifs dans le niveau supérieur est directement liée aux décisions et aux situations immédiates.

 

Le foie est lié aux processus de la santé biologique et de la planification à long terme. Si vos activités quotidiennes ou au travail vont constamment à travers ces situations, il est plus probable que ces deux méridiens à l'usure, l'air dans le surmenage et les dommages.

 

Pour sa part, l'incapacité de prendre des décisions ou de prendre le contrôle de situations (la peur ou limites extérieures, comme une famille oppressive ou un couple qui ne nous donne pas notre place) nous entraîne frustration et de colère, causant des dommages énormes méridiens de bois. Également suivre un régime alimentaire riche en graisses malsaines, trop de souci et de l'anxiété, un stress constant et la consommation régulière d'alcool, l'affect et menacer nos méridiens, et laissons-nous exposés à de nombreuses maladies.

 

Selon la médecine traditionnelle chinoise, les yeux sont les organes d'expression du méridien du foie. Les larmes et les pleurs des façons libératrices pour nettoyer, tandis que des cataractes, des problèmes de vision ou des yeux secs sont des signes clairs de problèmes sur eux.

 

 

Travailler le méridien du foie: principales 4 points

 

Vous pouvez placer des points clés à partir de vos pieds, en particulier à la base de l'ongle du pied droit plus grand doigt, et sauvegarder votre jambe pour vos côtes, sur 14 points appelés "tsubo", quatre d'entre eux fondamentale pour améliorer la santé votre corps et votre énergie.

 

 

Foie 1: Vous êtes sur le côté de la phalange terminale de la première phalange (doigt), soit à la base de l'ongle du "gras" doigt, et se connecte directement au méridien de la vésicule biliaire. Il est stimulé avec des aiguilles d'acupuncture insérées ponction peu profonde ou chiffres, et donc les problèmes d'incontinence urinaire, des saignements vaginaux, des hernies et traiter l'épilepsie.

 

 

Foie 3: Concerne les méridiens de l'estomac, la rate et du pancréas, et pur Yang, il est donc un point très important de concentrer les énergies du corps. Il est encouragé à traiter la dépression et les émotions, principalement, mais aussi des maux de tête, l'insomnie, la congestion, des étourdissements, des problèmes oculaires, l'irritabilité, la colère, la répression et d'autres maladies courantes. Cette tsubo le méridien du foie est stimulé chiffres ou l'acupuncture sur le pied arrière à la jonction de la première et deuxième doigt de métatarsiens

 

 

Foie 7: stimulé pour traiter les maux articulations et les ligaments, surtout dans les genoux (qui soutiennent le poids du corps entier). Il est situé sur la face interne du tibia au-dessous de condyle (la partie arrondie de l'articulation du genou) et est stimulée par massage, la chaleur et le froid, chiffres ou acupuncture.

 

 

Foie 14: Le tsubo stimulé pour traiter des douleurs abdominales, la mastite, les brûlures d'estomac, la dépression associée à un manque d'exercice, et aussi un point de diagnostic spécifique. S'il y a une douleur intense en touchant le tsubo, un impact sur le méridien du foie est vérifiée. Vous pouvez le trouver dans la poitrine, en dessous du mamelon, dans le sixième espace intercostal droit, et ne devrait jamais être travaillé profondeur de l'aiguille, ou avec trop de pression, il pourrait causer d'autres dommages.

 

Assurez-vous de manger sainement, boire beaucoup de liquides et étirer à travailler le côté droit de votre corps. Maintenir la santé dans le méridien du foie sera essentielle pour vivre plus pleinement.

 

(source : diamit.info)

Voici un texte sur les principales fonctions et dysfonctionnements liés au foie.

 

Celui-ci se trouve à droite sous le diaphragme à et l’intérieur de la cage thoracique. C’est un organe yin (interne et vital) mais sa fonction est yang car l’énergie du foie est très actif et résolu, tendant à disperser l’énergie.
Le Foie exerce deux grandes fonctions : réguler la circulation de l’énergie et drainer et mettre le sang en réserve. Il a également des liens avec les tendons, les yeux, les ongles ainsi que l’activité des rêves.

 

Le foie assure la libre circulation du Qi

Nous avons vu dans un article précédent sur le printemps que le foie a trait à la saison printanière. C’est une bonne manière d’aborder cette fonction la plus importante du foie. Au printemps, la nature explose de toute part. Elle le fait dans tous les sens, de tous les côtés. En cette saison, rien ne peut arrêter cette puissance de vie qui se réveille et se remet à circuler avec vigueur dans toute chose vivante (animaux, plantes comme êtres humains…).

Au niveau énergétique, le foie fonctionne de manière similaire à l’intérieur du corps : il assure au Qi une circulation sans obstacle dans tout le corps, dans tous les viscères et dans toutes les directions. Le sens normal de circulation du Qi du Foie est d’aller vers le haut et vers l’extérieur, dans toutes les directions. Cette fonction première du foie dont le terme chinois désignant cette fonction signifie « couler » et « libérer », permet ainsi de nourrir en énergie toutes les partie du corps. C’est ce qui explique l’importance de cette fonction, car elle concerne toutes les parties du corps et tous les viscères. On dit que le foie organise toutes les grandes fonctions du corps par sa capacité à faire circuler partout le QI.

Le Foie est souvent comparé à un Général de l’armée, car c’est donc à lui que l’on doit l’organisation générale de toutes les fonctions du corps dans la mesure où il assure au Qi une circulation libre et correctement orientée. C’est ainsi que l’on dit que le Foie est la source du courage et de l’esprit de décision, si toutefois il est en bonne santé. « Le Foie est comme le général d’une armée car c’est lui qui décide de la stratégie« .


Principaux déséquilibres énergétiques liés à cette fonction : l’émotionnel et le digestif.

Toute médaille ayant sa facette, cette fonction est à l’origine de nombreux déséquilibres. Le foie fait « couler », et « libère » le Qi dit-on. Nombre de déséquilibres interviennent lorsque cette fonction est empêchée : l’énergie est alors stoppée et s’accumule littéralement dans le foie. On parle alors de surpression du foie qui se traduit souvent par des sensations de tensions internes et d’anxiété permanente. Cette tension se libère parfois partiellement par à-coups, telle la vapeur d’une cocotte-minute, par montée brusque d’énergie le plus souvent vers le haut du corps. Elle provoque alors des perturbations émotionnelles. Elle peut également se diriger vers l’estomac et la rate, mettant à mal le processus de digestion ( mauvaise digestion, selles molles, ballonnements, remontée acides….).


Le foie, organe émotionnel

L’énergie du foie est par excellente une énergie montante : visualisez quelqu’un en colère, émotion liée au foie : on l’imagine plus facilement sautillante ou bondissante que « plombée ». C’est le même processus qui se passe lorsqu’une personne rougit face à une situation inconfortable ou difficile. Dans un tel cas, au lieu de faire circuler harmonieusement l’énergie dans le corps, le foie s’agite puis se bloque (plus ou moins selon l’intensité de l’émotion). Un peu comme un cocotte-minute, il rejette le trop plein d’énergie vers la tête. C’est ce qui explique cette sensation de chaleur et d’empourprement du visage. C’est ainsi que le foie est considéré comme l’organe des émotions. Dès qu’une émotion nous traverse, le foie en est affecté et s’agite à la hauteur de la force de l’émotion favorisant la montée de l’énergie vers le haut du corps. On comprend alors toute l’importance d’une bonne gestion de ses émotions pour rester en bonne santé qui garantit cette libre circulation du qi du foie.

Nous le verrons plus bas, c’est à partir de ce principe que l’on peut combattre une trop grande une trop grande émotivité ou mieux gérer ses émotions : au travers de techniques qui vont chercher à freiner la montée de l’énergie vers le haut de la tête.

L’énergie du foie est également une énergie qui va vers l’extérieur : on dit qu’elle est expansive. C’est elle qui nous pousse à créer des liens avec notre environnement et nos semblables. Ainsi, l’énergie du foie a lien avec l’affirmation de l’individualité de la personne, l’affirmation de son point de vue face au monde. D’une manière plus large, elle comprend également la capacité créatrice. Les personnes créatrices ont généralement un foie particulièrement actif – et parfois les déséquilibres qui vont avec…

L’expansivité de l’énergie du foie supporte mal la contrainte. Ainsi, si cette expansivité est contrariée, l’énergie du foie va être affectée et la fonction de bonne circulation du Qi va en être altérée, générant de puissants déséquilibres. C’est notamment le cas dans la vie sociale qu’elle soit familiale ou professionnelle lorsque l’individualité de la personne est niée par des situations d’irrespect, dévalorisantes ou humiliantes, ou encore par des processus de double-contrainte.

Faute de pouvoir s’exprimer vers l’extérieur, l’énergie se retourne contre la personne elle-même et se stocke dans le foie et se transforme alors en colère rentrée, en culpabilité, en ressentiment ou encore en frustration. A un niveau élevé, elle peut également mener à des phases dépressives. Le plus souvent, cette compression de l’énergie du foie s’exprime par des irritations soudaines, des poussées de colère, des tensions musculaires, des maux de tête, des insomnies (notamment vers 3 ou 4 heures).


L’influence du foie sur la digestion

Qui n’a pas connu une mauvaise digestion provoquée par un dîner familial ou professionnel particulièrement tendue ? En garantissant la libre circulation du Qi, le foie aide l’estomac et la rate dans leur fonction digestive. On dit qu’il « assiste la rate et l’estomac à la digestion des aliments ». Au niveau de l’estomac, il garantit la descente du bol alimentaire vers l’intestin grêle Dans le cas contraire (ici un repas tendu), le Qi du foie stagne et empêche cette descente avec, pour conséquence possibles, des éructations, des régurgitations acides, des nausées, voire des vomissements. S’il envahit la Rate, il perturbe la fonction de transformation et de transport de la nourriture, empêche la montée du Qi de la Rate et provoque des ballonnements, des selles molles. C’est pour cela que manger dans une ambiance détendue est indispensable à une bonne digestion.

Si le Foie n’assure pas sa fonction de faire circuler librement le Qi dans tout l’organisme, cela a aussi des conséquences sur l’écoulement de la bile. Cette dernière peut se trouver bloquée avec des difficulté à digérer les graisses, un goût amer dans la bouche, des éructations et même dans les cas les plus prolongés, une jaunisse. Les personnes dites « bileuses » correspondent précisément à ce cas. Rajoutons ici que les déchets filtrés par le foie sont éliminés dans la bile. Une bonne production et un écoulement régulier de bile sont donc non seulement garants de bonnes digestions, mais aussi d’une bonne détoxication.

 

Le foie stocke et draine le sang

Cette seconde grande fonction du foie intervient sous de multiples facettes. Pour comprendre cette fonction, il faut imaginer le foie comme une grosse éponge qui va soit gonfler pour stocker le sang soit s’essorer, si l’on peut dire, pour distribuer au corps tout entier le sang dont il a besoin. En d’autres mot, le foie régularise le volume du sang dans le corps.

Ainsi, lorsque l’on se met en mouvement, par exemple courir, le foie, en se resserrant, va envoyer dans les vaisseaux une quantité plus grande de sang qui va nourrir et humidifier correctement tous les tissus qui sont mis au travail par cette activité, en l’occurrence, ici les muscles et les tendons. A l’inverse, lorsqu’on se repose, le sang « réintègre » le foie . C’est notamment le cas la nuit où le foie se gonfle de sang.

On comprend ainsi facilement l’importance d’un foie en bonne santé : il permet au corps d’être nourrit selon ses besoins, selon le niveau d’activité. On dit ainsi que le foie assure la santé des muscles et des tendons. Si cette fonction de régularisation est altérée, le sang est insuffisant, la fonction de nutrition ne s’effectue ni au bon endroit, ni au bon moment, et la personne est facilement fatiguée, notamment lors d’efforts physiques. Des crampes peuvent subvenir sur le moment, des courbatures persistantes les jours suivants etc.

De manière générale, les tissus mal alimentés par ce vide de sang du foie deviennent plus faibles et donc moins résistants aux attaques externes. On pense notamment ici à la peau, première barrière contre les attaques pathogènes externes.


Le foie draine le sang

Après avoir vu le foie comme une grosse éponge, voyons-le comme une grille extrêmement fine qui va drainer le sang juste avant qu’il aille alimenter le coeur et le cerveau (d’où l’importance du sang à être le plus propre possible). Ainsi, au niveau du foie va s’accumuler toute une partie des déchets produits et présents dans le corps (notamment les substances toxiques et celles liées à la prise de médicaments). Cette « grille » peut se boucher si les déchets sont trop importants laissant passer des déchets qui peu à peu vont aller encrasser et polluer tout le corps. Pour prévenir cela, il faut régulièrement nettoyer cette grille. C’est ce que l’on appelle « drainer le foie » qui va « détoxiquer » le corps. Le début du printemps où le foie s’éveille est la période la plus propice pour mener à bien ce drainage du foie. De multiples produits (mélanges de plantes, le plus souvent) sont vendus dans le commerce à cet effet. Si vous désirez le nom d’un produit qui fonctionne bien dans le choix important existant des draineurs, contactez-moi. De manière générale, sur ce sujet de la désintoxication, vous pouvez vous reporter au livre de Christophe Vasey, Manuel de détoxication, Santé et vitalité par l’élimination des toxines.


Foie et menstruations

Cette fonction du foie de stocker le sang intervient directement sur les menstruations. En cas de stockage normal du foie, les règles seront correctes. A l’inverse, un sang du Foie insuffisant provoque une aménorrhée alors qu’un sang du foie trop important produit des règles hémorragiques. Nous avons plus haut que le blocage du Qi du foie provoque des stases de sang, c’est-à-dire un arrêt de sa circulation. Ces stases sont à l’origine des douleurs avant et pendant les règles ainsi que la présence des caillots noirs. C’est aussi la fonction de procréation qui peut être malmenée en cas de dysfonctionnement de la fonction de stockage du sang par le foie : une quantité défaillante de sang dans l’utérus ne pourra pour accueillir correctement le fœtus.

 

Ces deux grandes premières fonction du foie en conditionnent une série d’autres, notamment sur certaines parties du corps. Nous les passons plus rapidement en revue.

 

Le foie gouverne les tendons

Sous le terme de tendons, il faut entendre, dans la perspective de la médecine chinoise traditionnelle, aux tendons eux-mêmes mais aussi aux ligaments et aux nerfs. Leur santé dépendent du sang du foie qui les nourries et les humidifient. S’il y a un vide de sang du foie, les tendons sont alors enraidis et enflamés provoquant des tendinites, des contractions, des spasmes, des problèmes d’extension et de flexion, des engourdissements des membres, des crampes musculaires, des tremblements, de la tétanie ou de la faiblesse des membres.

Par exemple, si une tendinite fait généralement suite à un événement particulier (faux mouvement, effort ponctuel….), elle n’advient généralement que sur un terrain fragilisé par ce que l’on appelle un vide de sang. C’est parce que telle zone est en même temps trop sollicitée et mal nourrie par ce vide de sang (lié au foie) qu’elle « craque » et que se crée une tendinite. Soigner convenablement celle-ci ne se réduit pas à réparer le traumatisme. Faut-il encore reconsidérer et rééquilibrer ce terrain (repos, amélioration du sommeil, parfois modifications alimentaires….) pour arriver à une guérison totale. A défaut, le risque de traîner la tendinite sur plusieurs mois, voire le risque d’une rechute est important.

Le foie se manifeste dans les ongles.

Les ongles sont considérés, en médecine chinoise, comme un « dérivé » des Tendons. Tout comme ces derniers, ils sont donc à l’influence du Sang du Foie. Si le Sang du Foie est abondant, les ongles sont sains et bien humidifiés. A l’inverse, les ongles ne sont pas suffisamment nourris, ils deviennent sombres, cassants, secs et rainurés.

 

Le foie s’ouvre aux yeux

Le méridien du foie monte jusque dans les yeux. C’est en cela qu’il est dit que l »œil est l’organe des sens qui est associé au Foie. C’est parce que les yeux sont nourris et humidifiés par le Sang du Foie qu’ils peuvent voir. Ainsi, si le Sang du Foie est abondant, les yeux sont humidifiés correctement et la vision est bonne. En cas contraire, cela peut entraîner une vision trouble, de la myopie, des yeux secs, ou une impression de sable dans les yeux qui sont secs.

 

Les Rêves

Le foie est également lié aux rêves. Ainsi, lorsque l’on se souvient de ses rêves et/ou qu’on a des cauchemars, cela signifie généralement un excès d’énergie au niveau du foie.

 

Le Foie déteste le Vent

Les climats venteux affectent souvent le Foie. On voit ainsi que la relation entre le Foie et le « Vent »concerne non seulement le Vent Interne mais aussi le Vent Externe. Il n’est pas rare de voir des patients qui souffrent de déséquilibre du Foie se plaindre de céphalées et de raideurs de la nuque qui apparaissent après une période de temps venteux.

 

Le Foie est associé au coté gauche

Bien que situé du côté droit, le Foie est associé au côté gauche du corps pour plusieurs raisons. On dit que les céphalées localisées du côté gauche de la tête proviennent du Foie, et plus précisément d’un Vide de Sang du Foie, alors que les céphalées localisées du côté droit proviennent de la Vésicule Biliaire. Le côté gauche de la langue reflète plus particulièrement l’état du Foie, alors que le côté droit reflète celui de la Vésicule Biliaire.

 

(Posté dans Shiatsu et médecine traditionnelle chinoise)


La colère selon Lise Bourbeau

 

Êtes-vous une personne colérique ? Ne répondez pas trop vite à cette question ! La plupart des gens ne se croient pas colériques mais en réalité, tous les humains vivent de la colère à des degrés différents, de façon différente et pour des raisons différentes.

 

Comment vivez-vous les situations suivantes ?

  • Quelqu'un vous fait une promesse, s'engage à faire quelque chose et ne le fait pas.
  • Vous prêtez un objet ou de l'argent et l'autre ne vous le remet pas, ou vous remet l'objet endommagé.
  • Quelqu'un vous ridiculise ou vous humilie devant d'autres personnes.
  • Votre conjoint(e) oublie votre anniversaire.
  • Vous êtes sûr(e) d'avoir raison alors qu'une autre personne vous obstine.

 

Les situations précédentes impliquent au moins une autre personne. Que se passe-t-il en vous lorsque vous vivez une des situations suivantes ?

  • Vous oubliez quelque chose d'important.
  • Vous avez dit oui à quelqu'un alors que vous auriez voulu dire non.
  • Vous avez trop mangé de chocolat ou abusé de tout autre aliment ou substance.
  • Quelque chose que vous n'auriez pas dû dire revient contre vous.
  • Vous voulez exprimer quelque chose à quelqu'un et vous n'y arrivez pas.
  • Vous avez laissé quelqu'un profiter de vous.

La majorité des gens vivent de la colère face à eux-mêmes dans ces situations. Cette colère est plus ou moins consciente et vécue à des degrés différents par chacun.

Pourquoi vivons-nous autant de colère alors que nous préférons le calme dans notre vie?

À chaque fois que la colère prend le dessus, nous ne sommes plus nous-mêmes. Nous nous laissons envahir par une partie de nous qui souffre et qui est là pour nous indiquer une blessure non réglée. Cette blessure vient d'une situation douloureuse vécue étant jeune avec un parent et où le pardon n'a pas été encore fait.

Cinq blessures principales sont à la base de cette colère : La trahison, le rejet, l'abandon, l'humiliation et l'injustice. Tant et aussi longtemps que les blessures ne seront pas réglées par le pardon véritable, elles demeureront des plaies ouvertes qui feront mal à chaque fois que quelqu'un ou une situation viendra réveiller ou toucher cette vieille blessure. Plus la blessure est importante, plus la plaie est ouverte, et plus la colère est forte.

 

Lorsque nous croyons vivre de la colère envers une autre personne, c'est une illusion. En réalité, c'est toujours face à soi-même. Inconsciemment, nous nous en voulons de ne pas nous être occupé de nos blessures. Nous nous en voulons de nous être laissé avoir, de n'avoir pu nous exprimer ou faire nos demandes clairement ou de n'avoir pu nous affirmer sans accuser l'autre. Lorsque nous sommes dans notre coeur, nous n'accusons pas l'autre et nous pouvons nous exprimer calmement en nous plaçant dans la peau de l'autre. Au niveau de l'âme, nous savons que nous attirons ces personnes et ces situations pour nous aider à devenir conscients de ce qu'il nous reste à régler. En fait, nous sommes en colère parce que nous nous en voulons de ne pas demeurer dans notre coeur, c'est-à-dire d'être vraiment nous-mêmes. C'est seulement lorsque nous sommes réellement nous-mêmes que nous nous sentons bien.

Il est intéressant de constater que nous ne nous mettons pas tous en colère pour les mêmes raisons et dans les mêmes circonstances. Cela vient des croyances développées par chacun, par peur de souffrir, et selon la personnalité de chacun.

 

Voici plusieurs exemples:

  • Le perfectionniste trop idéaliste veut tellement que tout soit parfait, qu'il est en général un perpétuel insatisfait. Il vit beaucoup de colère, mais surtout face à lui-même, car il se critique beaucoup. Il essaie de contrôler sa colère le plus possible car pour lui, colère est synonyme d'imperfection. Chez le perfectionniste, la colère se traduit par une attitude tendue, stressée et nerveuse. Le contrôle qu'il s'impose est très exigeant et néfaste pour son système nerveux.
  • Les personnes ambitieuses qui recherchent sans cesse le succès vivent de la colère lorsqu'il y a perte de temps. Elles ne se donnent pas le droit de perdre du temps et vivent donc de la colère envers elles-mêmes si cela se produit. Elles ne tolèrent pas non plus ceux qui leur font perdre leur temps et vivent de la colère envers eux lorsque cela se produit. Ces personnes manifestent leur colère par de l'impatience et de l'intransigeance. Elles ne s'arrêtent pas trop à leur colère car cela leur ferait perdre du temps.
  • Les personnes à caractère contrôlant vivent surtout de la colère envers ceux qui ne gardent pas leurs engagements et ceux qu'elles jugent irresponsables. Elles se permettent de montrer leur colère car elles aiment bien montrer leur force, leur pouvoir. Par contre, elles s'en veulent ensuite car elles voudraient être assez fortes pour ne pas se laisser déranger.
  • Les personnes plutôt rigides sont championnes pour se faire croire que tout va bien, que tout est merveilleux et qu'elles ne vivent pas de colère. Elles préfèrent ne rien sentir, ainsi elles évitent de souffrir. Ce sont des personnes à qui on a souvent demandé de performer étant jeunes et qui continuent de croire qu'en ne sentant pas, elles performeront mieux. En général, elles semblent au-dessus de tout, calmes et impassibles.
  • Les personnes dépendantes vivent de la colère surtout envers les autres. Elles recherchent de l'attention à tout prix. Elles vivent donc de la colère principalement avec ceux qui devraient, selon elles, leur donner de l'attention ou avec ceux qui semblent l'abandonner. Cette colère se manifeste surtout par des problèmes ou des maladies pour attirer l'attention. Elles jouent souvent à la victime. Toutes les maladies qui finissent par "ite" sont des manifestations de la colère. Le foie est l'organe le plus touché par le refoulement de la colère. On observe aussi des problèmes de blocage aux intestins lorsque la personne se retient trop, surtout au niveau de ses désirs.
  • Ceux qui se sentent facilement rejetés vivent une colère profonde mais choisissent de fuir plutôt que de montrer leur colère. Ils fuient la situation ou la personne en se réfugiant dans l'alcool, la drogue ou les médicaments. Cette colère est une émotion indésirable qui bloque le corps émotionnel, c'est-à-dire le corps des désirs et de la capacité de sentir la joie, le bonheur et l'amour. C'est d'ailleurs la cause de toutes sortes de malaises et maladies au niveau du corps physique.

 

Lorsque vous vous apercevez que vous vivez de la colère :

  1. Prenez trois bonnes respirations.
  2. Ensuite " et le plus important " donnez-vous le droit de vivre cette colère. Acceptez l'idée que vous êtes humain, que certaines blessures intérieures ne sont pas encore réglées et que cette colère peut vous permettre de les découvrir pour enfin les guérir.

 

Ces deux premières étapes vous aideront à vous recentrer.

  • Reconnaissez ensuite que c'est en réalité envers vous-même que vous êtes en colère. La plupart des gens s'en veulent de ne pas avoir bien précisé ou bien communiqué quelque chose, de s'être laissés avoir, d'avoir agi sans réfléchir ou de ne pas avoir écouté leur intuition par exemple.
  • Lorsque votre colère implique une autre personne, il est important de lui exprimer ce que vous avez vécu en lui avouant la colère que vous vivez face à vous-même. Il ne doit y avoir aucune accusation envers l'autre.
  • Ne vous en voulez surtout pas car vous continueriez ainsi à entretenir cette colère envers vous-même. Sachez qu'il est tout à fait normal pour un humain de réagir lorsque quelqu'un vient toucher une de ses plaies, qu'elle soit physique ou psychologique.
  • Je recommande également de faire le miroir avec la personne concernée. Cette technique est formidable pour vous aider à vous connaître davantage et devenir plus conscient(e). Notez de quoi vous accusez l'autre d'être et ensuite vérifiez si ça vous arrive d'être comme ça des fois. Cet exercice n'a pas comme but de vous sentir coupable d'être comme ça mais plutôt pour vous aider à prendre conscience pourquoi vous êtes comme ça à certains moments. Ceci vous aidera à avoir plus de compassion pour vous-même et pour les autres.
  • Par la suite, allez encore plus loin et vérifiez à quel moment vous avez, dans le passé, accusé un de vos parents de la même chose. Ce parent est généralement celui du même sexe que la personne avec qui vous avez vécu une colère. Cela peut vous aider à faire le pardon avec votre parent.
  • Le mieux est de faire ce travail intérieur le plus vite possible. Si vous attendez, si vous refoulez la colère, la blessure s'en trouvera grossie et aggravée et il vous sera de plus en plus difficile de l'exprimer. Vous avez toujours le choix!

 

Lorsque vous êtes confronté à la colère de quelqu'un d'autre :

  1. Prenez trois bonnes respirations.
  2. Dites à l'autre calmement mais avec fermeté que vous n'avez pas l'intention de parler avec une personne qui n'est plus elle-même.
  3. Préférez attendre qu'elle se ressaisisse et se recentre. Vous pouvez lui suggérer de prendre plusieurs bonnes respirations.

Il est dans votre plus grand intérêt de choisir de reconnaître et d'exprimer vos colères si vous voulez arriver à en vivre de moins en moins. Vous pourrez ainsi récupérer toute l'énergie qui vous était nécessaire pour entretenir cette colère et l'utiliser pour vous créer une vie de paix et d'harmonie plutôt qu'une vie remplie d'émotions désagréables telles que la colère.

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0

Siret 452 739 055 00047


La Lune aujourd'hui :