🌟RENOUER AVEC SA PART DE MAGIE FEMININE đŸšș 🌟

 

Dans l’Histoire, alors qu’elles ont Ă©tĂ© chamanes, sorciĂšres, conscientes d’un monde invisible trĂšs tĂŽt, elles ont Ă©tĂ© ramenĂ©es Ă  la raison, brĂ»lĂ©es, ou blessĂ©es quand elles osaient ĂȘtre pleinement elles-mĂȘmes.

Il Ă©tait impossible d’affirmer pleinement leur cĂŽtĂ© fĂ©minin (spirituel, crĂ©atif, reliĂ©). Au fil des siĂšcles, on les a souvent rangĂ© dans des cases : mĂšres de famille, muettes, incapables d’agir sans les hommes

Pendant des centaines d’annĂ©es, elles ont vĂ©cu dans l’ombre des hommes, ont Ă©tĂ© abusĂ©es pour ĂȘtre nĂ©e femme (viols, excisions).

Et certaines connaissent d’ailleurs toujours aujourd’hui ce type de violence. MĂȘme en France, dans notre gĂ©nĂ©ration, on leur conseille toujours de ne pas trop pleurer, de rĂ©primer leur crĂ©ativitĂ©, leur rapport au monde spirituel.
On Ă©vite de parler de leurs rĂšgles, on voit d’un mauvais oeil leur refus d’allaiter ou de porter un enfant

Certaines idées restent bien ancrées malgré des libertés qui ont évolué.
Le fĂ©minin sacrĂ© est donc, nĂ© de tout cela. Il consiste Ă  explorer sa part de fĂ©minin rĂ©primĂ©e par l’éducation et l’Histoire.

Il invite Ă  apprivoiser son potentiel spirituel, Ă  retrouver sa puissance en tant que femme. Comment ? En faisant la dĂ©couverte de qui elles sont vraiment, sans ĂȘtre dictĂ©es dans leurs choix. S’exprimer librement.
Renouer avec leur corps, leurs cycles menstruels mais également leur sexualité et certains éléments féminins : en particulier la lune.

A noter cependant, il semble que ce domaine ne soit pas rĂ©servĂ© qu’aux femmes. En tant qu’homme, il est tout aussi utile d’équilibrer ce pĂŽle fĂ©minin et de faire la paix avec cette part de soi.

 

đŸšș Pourquoi une montĂ©e du fĂ©minin sacrĂ© maintenant ? Pourquoi autant de femmes semblent-elles se relier Ă  leur fĂ©minin sacrĂ© actuellement ? 

Finalement, c’est certainement la mĂȘme chose qui pousse tout un chacun Ă  se relier au dĂ©veloppement personnel.
Si l’on reprend la Pyramide de Maslow, le besoin d’épanouissement est le dernier et le plus haut de la liste. Alors que cela Ă©tait diffĂ©rent pour les gĂ©nĂ©rations prĂ©cĂ©dentes, les grandes avancĂ©es du siĂšcle dernier nous ont permis de naĂźtre avec une partie de nos besoins dĂ©jĂ  accomplis.

Ainsi, nous pouvons dĂ©sormais nous tourner vers ce besoin d’accomplissement, qui n’a peut-ĂȘtre jamais traversĂ© l’esprit des gĂ©nĂ©rations prĂ©cĂ©dentes, tant elles avaient d’autres prioritĂ©s. Nous avons donc la chance d’évoluer personnellement.
Quand pour certains, ĂȘtre pleinement soi consiste Ă  rĂ©aliser ses rĂȘves, Ă  rĂ©parer ses blessures, pour d’autres, ce sera renouer avec son fĂ©minin sacrĂ©.
De mĂȘme, le droit de vote des femmes, le droit Ă  l’avortement, ne datent pas d’il y a si longtemps.
Cette gĂ©nĂ©ration de femmes est donc l’une des premiĂšres Ă  avoir le choix d’ĂȘtre qui elle veut et de faire ce que bon lui semble.
Renouer avec sa vĂ©ritable nature est quelque chose de nouveau Ă  apprivoiser, qui n’a souvent pas Ă©tĂ© transmis par leurs mĂšres ou leurs grands-mĂšres.

 

♟ Qu’est que ça donne en pratique ?

Le fĂ©minin sacrĂ© n’est pas rĂ©gis par des rĂšgles Ă  suivre, puisque son but est de se retrouver soi. Il ne consiste pas Ă  suivre un modĂšle Ă  la lettre, mais au contraire Ă  s’exprimer en tant qu’ĂȘtre unique.

Malgré cela, on retrouve quelques grands principes :

  • Le cĂŽtĂ© sacrĂ© du cycle menstruel : Nous savons aujourd’hui que le cycle menstruel influence les femmes entre elles. Par exemple, lorsqu’elles vivent en communautĂ©, on observe que leurs menstruations arrivent en mĂȘme temps. Le fĂ©minin sacrĂ© va donc prĂȘter plus attention Ă  ce cycle. Il conseille aux femmes de prĂȘter plus attention Ă  leurs cycles. Pour cela, elles peuvent par exemple pratiquer le flux instinctif, utiliser un moyen de contraception naturel ou globalement, Ă©couter les messages de leur corps.
  • Le lien avec la lune : La lune, Ă©lĂ©ment fĂ©minin par excellence, est importante dans le fĂ©minin sacrĂ©. D’une maniĂšre ou d’une autre, les femmes sont connectĂ©es Ă  elles. Par exemple, elles remarquent un sommeil agitĂ© en cas de pleine lune. Ainsi, beaucoup de femmes dĂ©cident d’appliquer des rituels personnels au moment de la pleine lune ou de la nouvelle lune. Tirer une carte de tarot, poser des intentions, prendre un moment pour soi
 C’est un moyen de se relier Ă  leur fĂ©minin.
  • Le cercle de femmes : Une des notions essentielles du fĂ©minin sacrĂ©, c’est l’idĂ©e de sororitĂ©. Voir en l’autre femme une sƓur et non quelqu’un avec lequel se mettre en compĂ©tition. Ainsi, le cercle de femme consiste Ă  crĂ©er un espace de paroles privilĂ©giĂ©, dans la bienveillance, qui a lieu entre femmes. Il permet de se confier, d’évoluer ensemble en parlant de ses souffrances mais aussi de ses fiertĂ©s.

â˜Żïž FĂ©minin et masculin, un Ă©quilibre Ă  retrouver :

Beaucoup de croyances diffĂ©rentes, de concepts, de rĂ©gions du monde se sont mis d’accord sur ce point : nous avons en chacun de nous deux pĂŽles.
En Asie, on parlera d’un yin et d’un yang. En Europe, on parlera plutĂŽt d’un cĂŽtĂ© du cerveau rationnel (Gauche) et d’un autre plus crĂ©atif (Droit).
Mais dans la spiritualitĂ©, nous considĂ©rons parfois Ă©galement qu’il y a un pĂŽle masculin et un pĂŽle fĂ©minin en chacun de nous.
Chaque partie vit en nous à chaque instant de nos vies, que l’on soit un homme ou une femme.

Ceci, selon des proportions différentes qui ne sont pas toujours équilibrées.
Par exemple, les hommes ont un cĂŽtĂ© masculin plus exacerbĂ© par nature. Ce qui leur confĂšre des difficultĂ©s Ă  se relier Ă  leur part de fĂ©minin. Ils font preuve d’aptitudes naturelles plus dĂ©veloppĂ©es comme la force, la dĂ©termination ou l’action. Pour les femmes, on dira volontiers qu’elles font preuve de douceur, de sensibilitĂ© ou d’intuition

Ainsi, les hommes qui n’ont jamais dĂ©veloppĂ© leur cĂŽtĂ© fĂ©minin auront du mal Ă  exprimer leurs Ă©motions, leurs peurs, ou Ă  ĂȘtre intuitif.

Et c’est lĂ  que le fĂ©minin sacrĂ© apparaĂźt pour les femmes. Car tout comme on a pu conduire les hommes Ă  rentrer dans la case de l’homme fort et insensible, on a conduit les femmes Ă  rĂ©primer leur ĂȘtre.
On a fait de leurs aptitudes naturelles des dĂ©fauts. Si bien qu’aujourd’hui faire quelque chose « comme une femme » est devenu une preuve de faiblesse.
Or, les femmes ont toutes, par nature, une vĂ©ritable force intĂ©rieure, Ă  l’origine de la vie
.

 

> Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous rapprocher des travaux de Miranda Gray et des livres qui abordent ce sujet :
- Ame de sorciùre, d’Odile Chabrillac
- Femmes qui courent avec les loups, de Clarissa Pinkola Estés
- La puissance du féminin, de Camille Sfez

 

Et bien d'autres, d'ailleurs, quel est VOTRE LIVRE préféré à ce sujet les filles ?
Superbe journée à vous toutes, et merci d'avance pour vos partages et commentaires

Merci Ă  www.penser-et-agir.fr pour ce superbe article

 

La Lune aujourd'hui :




Siret 452 739 055 00047